Où trouver des tissus Made In Chad à N'Djaména?

Vous êtes à N’Djaména ? Vous voulez acheter de beaux tissus produits au Tchad pour magnifier votre silhouette ? Vous voulez offrir en cadeau un tissu tchadien ? Je connais quelques adresses étoilées que je partage ici avec vous, pour vous faire plaisir.

Une tisserande en plein travail
Crédit Photo: Say Baa

Souvent le Tchad s’éveille à la vie sous un soleil majestueux, à la lumière du jour se mêlent mille et une couleurs. Couleurs de vie, couleurs d’amour, couleurs des habitudes du quotidien mais aussi couleurs de tissus… la vie reste rythmée par des silhouettes sous des nuances arc-en-ciel jusqu’à ce que l’aurore s’invite avec un tableau grisâtre tenant le pays jusqu’à l’aube, jusqu’à un nouveau levé du jour.

Ici, femmes et hommes aiment s’habiller avec des tissus qui viennent d’ailleurs, le plus souvent hors d’Afrique (Asie, Moyen-Orient, Europe…) pour être dans la tendance ou simplement pour se vanter de porter un habit qui vient de loin.

Le wax : tissu africain à tort

Il existe de nos jours une grosse confusion autour du wax qui pourtant n’a d’africain que le nom et quelques imprimés inspirés des motifs du continent noir. Cette confusion s’est d’avantage légitimée quand les stars (Rihanna, Nicki Minaj, Beyonce, Naomi Campbell…) se sont lancées dans le jeu du pagne sans connaître son histoire. Cette méconnaissance du tissu d’origine hollandaise, vient occulter les authentiques tissus africains tels le Bogolan, tissu originaire du Mali, le Ndop royal du Cameroun, le Faso Dan Fani du Burkina Faso, le Korhogo et le Kita de la Côte d’Ivoire, le Rabal du Sénégal et de la Guinée Bisau, Le Kente du Ghana …

Aujourd’hui, il est de plus en plus rare de trouver ces authentiques tissus africains sur les marchés tchadiens. Cependant, d’anciennes pratiques de tissages et de design de tissus perdurent au sein même de la capitale et ce sans grandes stratégies de communication ni de marketing. Ce qui les rend encore plus méconnaissables aux yeux d’éventuels consommateurs. Pourtant, grand producteur de coton, le Tchad aurait pu être riche, de ses civilisations et de ses textiles.

Pour vous, La fenêtre étoilée est allée explorer l’univers des tisserandes et designers tchadiennes.

La coopérative de tissage manuel féminin de Farcha

Nichée au cœur du premier arrondissement de la ville de N’Djamena, la coopérative de tissage manuel féminin de Farcha regorge en son sein plusieurs dizaines de femmes aux doigtés avisés. Elles perpétuent à leur façon, la technique du tissage apparu sur le continent africain depuis le XIème siècle.

Elles sont issues de différentes couches sociales et proposent au-delà des tissus fait à la main, des formations aux jeunes et à d’autres femmes vulnérables à fin de leur apprendre un métier pour se prendre en charge. Elles se plaignent cependant des méventes et de la méconnaissance de leur métier.

Tissu brodé à la main

Les SistersDesigns

En matière de tissus, il convient de rappeler que le voile est l’un des rares à avoir une très longue histoire liée à la religion musulmane, à la culture arabe et à la politique. Aujourd’hui, cette magnifique étoffe se révèle être un véritable accessoire de mode. Elle rivalise avec le wax qui est l’un des tissus les plus utilisés par les femmes tchadiennes.

Lafayes SistersDesigns
Crédit Photo: Page Facebook SistersDesigns

Spécialisée dans le design et la conception du Lafaye (grand-voile), SistersDesigns sont en phase de contrôler le marcher de ce tissu aux motifs uniques au Tchad. Elles organisent des concours de design pour récompenser les lauréates mais surtout pour garnir leurs collections de motifs afin de toujours proposer de plus beaux Lafayes. En plus de cette activité, elles organisent au sein même de la capitale des défilés de mode pour valoriser les mille et une façons de porter le grand-voile.

Miss Paris 2019 arborant un Lafaye
Crédit Photo: Page Facebook SistersDesigns

Pourquoi acheter ces tissus ?

Il existe moult raisons d’acheter ces textiles made in Chad :

  • Pour leurs authenticités ;
  • Pour encourager l’entreprenariat local ;
  • Pour favoriser l’emploi…
Partagez

Auteur·e

lafenetreetoilee

Commentaires

Dr K.
Répondre

Merci pour ce rappel culturel, on a tendance a tout mélanger en ce qui concerne le tissu WAX, qui a malheureusement bien ravit la vedette aux tissus issus de notre artisanat.

lafenetreetoilee
Répondre

Merci beaucoup!
Je crois que nous devons adopté la stratégie sankariste pour valoriser les productions locales (africaines).